Kankangui

NIKKI
Kankangui (trompette) est un instrument destiné à la cour impériale. Instrument de son spécifique de l’Empereur, il est toujours joué en sa présence, kankangui sert à accompagner les tambours sacrés lors des grandes manifestations surtout la Gaani qui est la fête identitaire du baaru

Kémou ou Arbakémou

NIKKI
Kémou ou Arbakémou (étrier du cheval) est un objet en anneau suspendu de chaque côté de la sel du cheval. Kémou sert d’appui aux pieds du cavalier. On y rencontre plusieurs qualités ; kémou en cuivre, en fer ou en aluminium selon le prestige du cavalier. En effet, le kémou en cuivre est utilisé par l’Empereur et les rois. Les autres métaux sont destinés aux cavaliers ordinaires. Ici, le cuivre est la matière la plus recherchée compte tenu de son utilisation.

Karbassourou

NIKKI
Karbassourou ou bride du cheval est un accessoire de l’équipement de la monture du cheval , karbassourou est une corde spéciale rattachée au mors du cheval afin de faciliter la maîtrise de l’animal. En effet, il contient des nœuds qui permettent au cavalier d’ajuster le niveau de galope du cheval. Les plus jeunes cavaliers l’utilisent aussi comme chicotte du cheval.

Yarika

NIKKI
Yarika (le mors du cheval) est une pièce de fabrication artisanale locale. Yarika une fis placé dans la bouche du cheval sert à maîtriser l’animal, agissant comme le levier sur la barre, ainsi yarika permet de diriger le cheval. Yarika est fabriqué par différents métaux selon les fins :en cuivre, en argent en fer et en aluminium. Yarika agit sur la langue du cheval sans qu’il ne le blesse, pour preuve, à la descente du cavalier, le cheval prend allègement son foin. Souvent, durant le périple le cheval est sans aucune morve, sort la morve de couleur blanche ou rouge ; ceci dépend de l’état dans lequel se trouve le forgeron pendant la fabrication du mors. Le cheval est sans morve si le forgeron n’avait pas de cola dans la bouche pendant la fabrication, de la morve blanche si la cola croquée est blanche et la morve rouge, si la cola croquée était rouge.

Yassa

NIKKI
Yassa est une arme de guerre du pays baatonu. Il est fait d’un bâton de 1,50 mètre de long et terminé aux deux extrémités par une lame de fer bien tranchant et long. Yassa, la lance est utilisée en période de guerre et pendant la chasse, Il y en a de plusieurs sortes : celles qui portent des lames aux deux extrémités et celles qui ont une seule lame. Aussi certaines sont destinées uniquement à la guerre et d’autres à la chasse.

Kpokpotirou et kpokpoti bia

NIKKI
Kpokpotirou est dispositif composé de kpokpoti et de kpokpoti bia, cet ensemble sert à redresser les habits traditionnels nouvellement cousus et ceux qui sont lavés. Kpokpoti est un tronc d’arbre coupé d’une longueur d’un mètre environ, la partie supérieur où le tissu est étalé pour être repassé est rasée à plat, le kpokpoti bia qui sert à taper a la forme d’un demi pilon avec un manche ; sa longueur avoisine 0,50m. Le repassage souvent se fait à deux avec habilité, mais il fait dépenser de l’énergie physique.

Gourou

NIKKI
Gourou, la flûte est un instrument à vent comprenant une embouchure, il est fabriqué à base du bois. Gourou se joue pour accompagner certaines danses traditionnelles (têkê, sinsinnou et autre). Il y a plusieurs sortes de gourou ; fabriqué à base de bois, de tige de mile ou de corne d’animal. Sa fabrication est l’œuvre de certains spécialistes, c’est une œuvre artisanale qui devient aujourd’hui une richesse culturelle.

Kéténou

NIKKI
Kéténou est un ensemble de quatre bois de même essence, constituant ainsi un instrument à percussion qui se joue avec deux cailloux. Les deux cailloux servent à taper sur les bois pour donner une mélodie. Par le passé, kéténou se jouait dans les champs pendant les heures de pause du paysan pour faire passer nombre de messages aux amis des alentours, message tel que : le repas est prêt, la pluie menace, les singes dévastateurs sont dans les environs. En effet, kéténou sert à faire passer des messages de sensibilisation à l’endroit de toute la société pour éviter les maladies sexuellement transmissibles , des messages d’amour, aussi, kéténou sert au divertissement

Dêrou kio

NIKKI
Objet d’éclairage fait à base d’argile cuite, alimenté à base de coton et de beurre de karité, il est de plusieurs tailles selon les fins auxquelles il est destiné. Les plus grands sont utilisés pour l’éclairage pendant les cérémonies et chez les grandes personnes.

Doumma

NIKKI
Doumma ( le cheval ) est l’emblème de l’Empire de Nikki, il incarne un grand honneur, une puissance spirituelle et physique. A travers cet honneur, doumma est cet animal le plus choyé et bien entretenu par tous les membres de la famille. Pour sa consommation, le tiers de la récolte des céréales est mis à part dès la fin des récoltes. Il sert de monture les jours de fête, pour les cavalcades et pendant la guerre. La chaire du cheval est prohibée en milieu baatonu et boo, le cheval est enterré à sa mort et sa mort est pleurée comme celle d’un être cher à la communauté. Par sa puissance spirituelle, en cas de malheur, il le signale par ses cris et agissements, d’où le nom Sinadounhouirou qui signifie tête de cheval est attribué à l’autochtone que les Wassangari sont venus trouver sur le territoire. Sinadounhouirou qui signifie la tête de ce cheval qui symbolise le royaume.